Travail Chaleur : que faire ?

Dernière mise à jour le 24 juin 2020

Télécharger la fiche pdf

Les salariés peuvent travailler dans une ambiance thermique chaude, que ce soit à l'extérieur ou à leur poste de travail. Ils sont ainsi exposés à des risques parfois graves pour leur santé voire à des accidents de travail. Ainsi chaque année sur le déplore des décès à cause d'une exposition forte aux chaleurs sur le lieu d'exercice professionnel. La température du corps humain doit rester stable pour assurer son fonctionnement optimal. L'évaluation des risques peut se faire à partir de la mesure de la contrainte thermique ou de la détermination de l'astreinte thermique en activité. Si l'employeur n'est pas réactif vis-à-vis de ces conditions de travail, le CSSCT doit réagir.La prévention fait appel à des actions techniques, organisationnelles et individuelles, publiées sur des dispositions administratives spécifiques et sur le rôle des services de santé au travail. Travail à la chaleur: de quoi parle-t-on?

Définition

Notre état de santé général est directement lié à notre capacité à réguler la température de notre corps et cela en fonction des paramètres extérieurs. C'est la thermorégulation. De nombreux employés sont exposés à de fortes chaleurs qui peuvent avoir un impact direct sur leur bien-être physique, mais aussi sur leurs performances mentales et psychiques.

Il n'y a pas de définition réglementaire pour le travail à la chaleur. On considère néanmoins le seuil de 30 ° C pour une activité sédentaire et 28 ° C pour un travail demandé une activité physique. Au-delà de ces températures, on considère l'exercice professionnel dangereux présentant un bilan thermique positif pour l'organisme du salarié.

La chaleur au travail; tous concernés à des degrés différents

Travail Chaleur que faire

Quelles sont les principales professions à risques?

  • Travailleurs du BTP;
  • Travailleurs agricoles;
  • Poste industriel: soudeur, verrier, fondeur;
  • Préparateurs de commandes;
  • Magasinier;
  • Métiers de l'alimentation: cuisinier boulanger
  • Salariés du transport et VRP;
  • etc.

La contrainte thermique peut être liée à l'activité elle-même ou au climat du moment (fortes chaleurs, canicule, etc.). Elle induit alors des risques pour la santé, allant de la simple fièvre à la perte de connaissance voire pire.

Coup de chaleur au travail: les effets nocifs d'un niveau thermique trop élevé

Le coup de chaleur est une urgence médicale. Il s'agit donc d'anciens salariés et de tous les membres du personnel afin de sensibiliser aux signaux d'alerte et aux actions à mener.

On considère la température de 35 à 40 ° C comme limite tolérable pour la majorité, mais ceci dépend d'autres facteurs. L'âge, la maternité, la masse corporelle, les traitements médicaux ou les régimes sont autant de facteurs aggravants.

Signaux d'alerte?

Par ordre croissant de gravité, voici les signaux d'alerte qui dénotent un début d'insécurité physique au travail lié à une ambiance thermique chaude:

  • fièvre;
  • pouls et respiration rapides;
  • maux de tête;
  • nausées et vomissements;
  • peau sèche, rouge et chaude;
  • confusion, comportement étrange, délire, voire convulsions;
  • perte de connaissance possible.

La fiche PDF suivante vous détaille les effets de la température de manière précise. Elle est disponible ici.

Quelles sont les conduites à tenir? Evaluation des risques

Travail Chaleur que faire2

Si la victime est consciente:

  • l'amener à l'ombre ou dans un endroit frais bien aéré;
  • lui enlever ses vêtements;
  • la rafraîchir en faisant couler de l'eau froide sur son corps;
  • lui donner à boire de l'eau fraîche;

Si la victime perd connaissance:

  • la mettre en position latérale de sécurité et la surveiller en attendant l'arrivée des secours.

Dans tous les cas vous devez impérativement alerter ou faire alerter les secours (composez le 15 ou le 112).

Aucune température réglementaire: la prévention est la meilleure action

Les moyens du CSSCT

Le code du travail ne définit pas la température maximale au-delà de laquelle il est dangereux ou interdit de travailler. Il incombe donc au CSE de définir et de mobiliser les dispositions visant à prévenir les risques liés à la chaleur, si l'entreprise n'a pas prévu ses mesures de prévention.

Les mises en œuvre définies par le chef d'établissement pour assurer la protection des salariés contre la chaleur doivent faire l'objet d'un avis du médecin du travail et du CSE. Il est de la responsabilité de l'employeur de mettre en œuvre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des salariés exposés aux ambiances thermiques chaudes.

Ce thème de la chaleur au travail pourra donc faire l'objet d'une partie spécifique, dans le document unique et le rapport annuel ainsi que le programme de prévention des risques. Et ce même titre que d'autres situations de travail altéré (bruit, stress, chute en hauteur, etc.).

Le CSSCT pourra trouver des aides auprès de:

  • l'agent de prévention de la CARSAT;
  • médecin du travail;
  • l'inspecteur du travail.

Mesures préventives contre la chaleur au travail

À l'issue des réunions, des visites et des avis d'experts , le CSSCT et ses membres pourraient donc proposer des mesures préventives pour les salariés et ses conditions de travail en milieu chaud.

Par exemple :

  • pauses fréquentes en ambiance rafraîchie;
  • rafraîchissement d'ambiance: humidificateur, brumisateur, ventilateur (température inférieure à 32 ° C);
  • isolation des locaux et des postes (films anti solaire, volets, magasins);
  • aménagement du temps de travail;
  • automatisation des tâches;
  • source d'eau potable à proximité des postes de travail;
  • former les salariés (exemples d'habitudes, couvre-chefs, hydratation, etc.).

La formation des salariés et la sensibilisation aux risques liés à la chaleur sont essentiels.

Rappel: au-dessus de 33 ° C, le ventilateur n'est pas utile; en effet il brasse de l'air chaud et augmente la sensation d'inconfort.

L'expertise AXIUM comme climatiseur!

Des experts AXIUM (ingénieurs thermiciens, ergonomes) pourront vous guider dans la mise en place d'un projet argumenté pour améliorer la santé des salariés. Une ambiance thermique de chaleur excessive pouvant présenter un risque de danger grave et imminent.

Avant de partir, téléchargez la fiche synthèse sur la chaleur au travail.

Contactez-nous .